Arkheia, revue d'histoire

Poster un message

En réponse à :

Construction du barrage de Tuilières
(par webmaster)
« En 1908, endiguée par l’obstacle que constitue le barrage, la Dordogne commence à monter dans son lit. L’ensevelissement de la vallée sous les eaux ne cause pas de traumatisme particulier. La partie encaissée que la rivière submerge est précisément celle, inhabitée, qui était régulièrement inondée. L’ouvrage bouleverse ce coin de Périgord et devient une fantastique source de richesse pour les communes où elle est implantée. Dans la région, de Bergerac à Bordeaux et de Périgueux à Angoulême, il apporte, (...) »
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.











captcha


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
soutenez la revue Arkheia
L’association Arkheia regroupe un collectif totalement bénévoles qui oeuvre depuis maintenant 10 ans pour collecter des archives, recueillir des témoignages de témoin clé comme d’anonyme pour mettre à jour notre histoire locale, notre patrimoine commun régional. Ce n’est que par la contribution de nos lecteurs et plus particulièrement par leur abonnement que ces recherches et surtout la publication de la revue Arkheia est rendue possible. Alors offrez Arkheia à ceux que vous aimez ! Un ouvrage offert pour chaque abonnement de soutien.
Quelles sont les principales raisons de La défaite de 1940 est la défaite la plus dramatique qu’ait jamais subie la France. En six semaines de bataille, la Wehrmacht avec ses Panzerdivisionen provoque la débâcle de ses armées, précédée par (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia