Arkheia, revue d'histoire

Vichy, Etat occitan ?

Par Emmanuel Le Roy Ladurie et Guillaume Bourgeois
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°14-15-16
Auteurs : Emmanuel Le Roy Ladurie, historien de renommé internationale, membre de l’Académie des sciences morales et politiques de l’Institut de France. Auteur de grand classique à l’instar de Montaillou, village occitan de 1294 à 1324 (Gallimard, 1975), Histoire de France des régions (Seuil, 2001) ou Histoire humaine et comparée du climat en Occident (Fayard, 2004). Ancien doctorant d’Annie Kriegel, Guillaume Bourgeois est de maître de conférences à l’unversité de Poitiers.
Page précédente


(...) du rugby à XIII, au professionnalisme corrupteur, cernée par Mike Rylance. En quelques mois, ces deux bouts d’une même nation se séparent peu ou prou : on doit même s’interroger – à la lumière de ce que l’on observé de la difficile réconciliation entre Ossies et Wessies allemands – sur les conséquences de cette dérive si la division du pays avait connu une certaine pérennité. Cependant, ce drame franco-français n’est que le sous-ensemble d’un drame international infiniment plus important. Vichy, repli sur le territoire, repli occitan – repli du repli à travers la tradition – pense-t-il en même temps s’inscrire dans le rêve d’une Europe à la fois continentale, impériale et germanique ? Ces thèmes se croisent avec d’autres – comme ceux de l’instrumentalisation possible du catharisme – à travers une passionnante table ronde qui réunit, en conclusion de ce numéro d’arkheia, Michel Roquebert, Pierre Barral, Philippe Martel, Jean-Marc Lafon et François Di Marco. La fin de la guerre volatilisera donc ces images si rapidement entrevues. Avec de Gaulle, triomphe l’appel du large mais aussi le monde anglo-saxon et atlantique, la Libération sonnant l’accélération d’une certaine américanisation. 
Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Pierre Lefranc avait ses attaches en Corrèze
Pierre Lefranc est mort. L’un des barons du gaullisme s’est éteint le 7 janvier 2012. L’occasion pour Arkheia d’exhumer de ses archives l’entretien qu’il nous avait accordé dans notre numéro 7-8-9 dédié au gaullisme et à l’antigaullisme dans le Sud-Ouest. (n°7-8-9). Notre correspondant en Corrèze Gilbert Beaubatie nous rappelle également que l’ancien résistant gaulliste avait ses attaches dans le Sud-Ouest, plus particiulièrement à Brive.
Les Caprices du Temps
Abonnement Offrez-vous l’abonnement à Arkheia, la revue d’histoire contemporaine du Sud-Ouest et bénéficiez des avantages abonnés Abonnement particulier 2011/ 1 an / 1 numéro double ou deux numéros simples (et n° (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia