Arkheia, revue d'histoire

Les frères Hennessy,deux riches héritiers en politiques

Par François Dubasque
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia 20
Auteur : François Dubasque est professeur agrégé et docteur en histoire contemporaine, est ATER à l’université de Poitiers.

Page suivante

Cognac à la fin du XVIIIe siècle : Richard Hennessy, d’origine irlandaise, s’implante en Charente. Il fonde la maison de négoce en eaux-de-vie « Jas Hennessy » et constitue un patrimoine qui fructifie au cours du XIXe siècle. Ce legs familial pèsera sur les carrières politiques très différentes de James et de Jean Hennessy, deux hommes au parcours complexe, parlementaires de 1906 à 1940.

Des relations entre les deux frères, respectivement nés en 1867 et 1874, on sait qu’elles n’ont jamais été très proches. Le cadet abandonna rapidement les affaires familiales pour s’engager dans les grands débats politiques nationaux et internationaux tandis que l’aîné révélait une personnalité pragmatique et attachée à ses racines… Le milieu fermé de la grande bourgeoisie négociante À l’issue de sa scolarité effectuée dans de prestigieux établissements privés parisiens, James Hennessy intègre l’École navale et se lance dans une carrière d’officier de marine. Quant à Jean, il poursuit en dilettante des études supérieures d’histoire. Tous deux rejoignent à la direction de la maison de négoce leur père Maurice qui, à sa disparition, en 1905 leur lègue une fortune évaluée alors à 1,1 MF. Les deux frères se partagent également 45 % des bénéfices annuels de l’entreprise, à raison de 25 % pour James et 20 % pour Jean. L’augmentation régulière des profits du négoce leur assure des revenus considérables et leur fortune les situe ainsi au rang des familles les plus riches de la société française. Jean Hennessy hérite d’un luxueux hôtel particulier, situé au 31 rue de Bassano, dans le VIIIe arrondissement de Paris. En face de cette résidence, au 44-46, son frère fait construire pour 1,5 MF un immeuble et s’y installe en 1911. Le style de vie des frères est représentatif du milieu de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie : tous deux adhèrent au cercle de l’Union, à l’Automobile-club ou au Jockey-club. Le hippisme est l’une de leurs activités favorites : James Hennessy possède une écurie de chevaux de courses, préside la Société des courses de Charente à partir de 1900 et participe à la fondation de la Société des concours hippiques charentais en 1905. Les frères Hennessy sont également membres d’associations sportives locales huppées comme la Société de tir de Cognac, le Cercle de l’épée cognaçais ou la Société des régates de Royan. Ils participent à de nombreuses associations caritatives : comité de la Croix-Rouge de Cognac (dont la présidence d’honneur est confiée à James Hennessy), Société de secours mutuel de Saint-Brice présidée par Jean Hennessy durant trente ans... Au-delà des activités économiques et sociales, les frères Hennessy vivent dans un environnement familial propice à l’engagement. Leur père entretenait une conception de son rôle de notable qui l’a incité à (...)


Page suivante


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Les suppléments d’Arkheia
Manuel Azana et la question laïque sous la direction de Jean-Pierre Amalric Avec la participation de Patrick Cabanel, Antonio Ferrer Benimelli, Hilari Raguer, Joseph Pérez, Gérard Malgat et Elvire Diaz...Commander le dès aujourd’hui
Marie-Rose Gineste : une Juste (...) LaDepeche.fr | le 27/06/2010 11:46 Marie-Rose Gineste : une Juste résistance Presque centenaire, la Montalbanaise Marie-Rose Gineste ne sort plus qu’en de très rare occasion de sa retraite chez (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia