Arkheia, revue d'histoire

Les bombardements alliés : comment les français les vivents-ils ?

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale
Auteur : Max Lagarrigue, historien, directeur de la revue Arkheia, est auteur de nombreux ouvrages et articles sur la Seconde guerre mondiale.
Page précédente


(...) de la cité phocéenne de subir un terrible raid meurtrier qui fait 1 900 victimes. Ce chiffre considérable peut s’expliquer par le fait que les Marseillais sont peu préparés au bombardement et n’ont que peu d’abris anti-aériens. Avec 7 444 raids aériens, l’année 1944 est la plus meurtrière avec 36 000 morts et 48 000 blessés sur tout l’Hexagone. Les bombardements ne s’arrêtent d’ailleurs pas après le débarquement. En septembre, Le Havre est à nouveau meurtri avec plus de 4 000 morts et Strasbourg 2000. Ce sont des millions de personnes qui, saines et sauves, se retrouvent sans abri.

La propagande vichyste et allemande tente d’exploiter la situation pour retourner l’opinion en sa faveur, mais sans véritable succès. À la Libération, la France est dans le chaos. Ses infrastructures détruites et de nombreuses villes rasées, les bombardements alliés laissent de profonds traumatismes. Fin 1944, le bilan total est estimé à 67 078 morts et 75 660 blessés.

Extrait de l’ouvrage de Max Lagarrigue "99 questions... La France durant l’Occupation" (CNDP, 2007). Ouvrage disponible sur commande dans la rubrique kiosque. 

Page précédente


Réagir à cet article 1 Message
  • Les bombardements alliés : comment les français les vivents-ils ?
    11 novembre 2013 14:42, par le stéphanois

    St Etienne 26 MAI 1944 J’ai perdu ma Mere mon frère, ma soeur est restée enterrée à leurs coté avec quatre autre morts pendant 26 heures dans les décombres de la maison anéantie par une bombe laché à 6000m d’altitude c’est à dire a l’aveuglette. COMMENT VOULEZ-VOUS QUE JE VIVE CA ? meme après 70 ans.

    J’ai banni le nom des 2 pays mis

    en causse


    Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Arkheia : Pensez à vous réabonner pour 2012
Avec la parution de nos numéros Les fusillés de la Libération et le hors série Azaña 4-5, nous clôturons l’abonnement 2011. Pour poursuivre votre abonnement pour 2012, n’attendez pas, renvoyez-nous dès aujourd’hui votre demande auquel est jointe votre chèque de 20 euros à Arkheia, 5 bld Marceau-Faure, 82100 Castelsarrasin. Vous pourrez ainsi recevoir en avant-première le numéro spécial Enfance brisée, enfance cachée. Le sort des enfants juifs dans le Sud-Ouest (n°25-26), à paraître au printemps 2012.
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
1942-44 : Les évadés de France par (...) L’un des plus grands convois qui ont franchi la frontière franco-espagnole est sans conteste celui des cinquante quatre évadés du 20 juin 1943, au port de Belhay, à 1.800 mètres d’altitude, en pays (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia