Arkheia, revue d'histoire

Le barrage de Tuilières (1914-1944)

Par Frédéric Gontier
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°21
Auteur : Frédéric Gontier président de l’Association de Recherche Historique Les Pesqueyroux, a écrit Le barrage de Tuilières et Dordogne, la rivière retrouvée (éd. Les Pesqueyroux, Saint-Capraise-de-Lalinde).
Page précédente


(...) Vert, Bergerac, 2003, p. 297.
- 6. Général de la Barre de Nanteuil, Historique des unités combattantes de la Résistance (1940 - 1944 ), éd. du ministère des Armées, Vincennes, 1974, p. 232.
- 7. Yves Fressignac, Ibidem, p. 78.

POUR LIRE LA SUITE DE CETTE CONTRIBUTION, vous pouvez commander ce numéro ou vous abonnez à la revue dans la rubrique kiosque. 

Page précédente


Réagir à cet article 2 Messages de forum
  • Le barrage de Tuilières (1914-1944)
    12 janvier 2012 19:14, par SELVE
    Bonjour, sur quelle commune exactement se trouve le barrage de Tuilière(s) et quelle est la bonne orthographe avec ou sans "S" ? Car lorsque l’on fait des recherches l’on trouve de tout dans les réponses. Merci d’avance pour ces précisions
    Répondre à ce message
  • Le barrage de Tuilières (1914-1944)
    16 janvier 2012 13:58, par Jacky Tronel
    Le barrage est situé entre les communes de Saint-Capraise-de-Lalinde et de Saint-Agne (Dordogne). La centrale hydroélectrique se trouve, quant à elle, sur la commune de Saint-Capraise-de-Lalinde. Tuilières qui s’écrit avec un "s" n’est pas une commune mais un lieu-dit. Jacky Tronel
    Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
L’historien Philippe Marcy revient sur une histoire qui a marqué les mémoires, la grève des mineurs de Decazeville en 1961-1962. Le bassin Houiller aveyronnais a 35 000 habitants environ. La mine employait 5 200 salariés en 1945, elle en compte 2 000 en 1962.
Edito Cette nouvelle édition d’Arkheia, disons le d’emblée, à la chance d’avoir dans ses colonnes une interview inédite et exclusive de Maurice Agulhon. L’historien et professeur au Collège de France, (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia