Arkheia, revue d'histoire

Le PCF dans le Sud-Ouest : centre et périphérie

Par Max LAGARRIGUE
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Suppléments
Max Lagarrigue : historien, spécialiste du communisme rural, il a notamment publié : Renaud Jean. carnets d’un député paysan communiste (Atlantica, 2001).

(...) comparativité que nous nous sommes imposés : “ Notre Quercy ”, journal communiste lotois, et “ Le Travailleur du Centre-ouest ”, organe de la “ région ” communiste du Limousin qui comprend la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne. Si dans leurs contenus, les deux organes apparaissent aux lecteurs similaires, leur création et leur gestion sont opposées. Le Travailleur du Centre-ouest naît bien avant le programme du Rassemblement populaire. Son origine correspond à un resserrement de l’organe de la Corrèze, le Travailleur de Corrèze, et de ceux de la Creuse et de la Haute-Vienne. Les difficultés issues de la ligne “ classe contre classe ” obligent les “ régions ” à s’unir pour continuer à faire paraître un organe dans les trois “ régions ”. La fusion de la presse locale correspond également à un resserrement idéologique émanant de la Bolchevisation. La création de l’organe lotois, “ Notre Quercy ”, correspond aux résultats des élections législatives de 1936. Jean Cassagnade a mis en ballottage dans l’arrondissement figeacois le député sortant socialiste (USR), Anatole de Monzie. L’organe Limousin, empêtré dans les difficultés financières, est repris en main par le “ camarade Chausson ”. Rodé aux méthodes de gestion et de vente, étant lui-même un chef d’entreprise, Chausson fait progresser les ventes du journal. En seulement huit mois, il parvient à augmenter de 53.87% les abonnements. Les tirages, qui oscillaient entre 2.800 et 2.900 numéros en 1935, passent à 6.000. La pratique systématique de la vente à la criée semble gonfler les ventes. Ce succès se cantonne à la “ région ” de la Corrèze comme le démontre notre tableau :
% des ventes par abonnement et par région % par abonnement octobre 1935 % par abonnement, juin 1936 Progression au numéro
Corrèze 44.88% 58.08%+ 901
Haute-Vienne 40.64% 31.51%+ 160
Creuse 5.72% 4.84%+ 35
Paris et la Seine 8.74% 7.44%+ 53

Toutefois, la “ région ”Corrèze ne détient que l’administration du journal. Celui-ci est encore “ confectionné ” à Limoges. Dès lors, revendiquant les résultats obtenus, Chausson, soutenu par le secrétariat régional, réclame “ instamment que l’administration, la rédaction et l’impression du journal soient faites dans (la) région, c’est à dire Tulle ”. Waldeck Rochet est d’accord “ avec eux à ce sujet puisqu’aussi bien les chiffres sont là, et montre que les résultats obtenus sont en Corrèze ”. Le Travailleur du Centre-ouest, qui redevient le Travailleur de Corrèze, reflète la bonne santé de la “ région ”. Les résultats électoraux obtenus par la figure de proue du mouvement communiste en Corrèze, Marius Vazeilles, le confirment. Recueillant 35% des suffrages exprimés au premier tour, la circonscription d’Ussel, connue sous le nom de plateau des Millevaches, offre, pour la (...)



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Pierre Lefranc avait ses attaches en Corrèze
Pierre Lefranc est mort. L’un des barons du gaullisme s’est éteint le 7 janvier 2012. L’occasion pour Arkheia d’exhumer de ses archives l’entretien qu’il nous avait accordé dans notre numéro 7-8-9 dédié au gaullisme et à l’antigaullisme dans le Sud-Ouest. (n°7-8-9). Notre correspondant en Corrèze Gilbert Beaubatie nous rappelle également que l’ancien résistant gaulliste avait ses attaches dans le Sud-Ouest, plus particiulièrement à Brive.
Les Hommes politiques du Sud-Ouest
L’année 1947 et le Parti socialiste (...) Ces deux publications sont nées de colloque tenu respectivement les 4 et 5 décembre 1997 à l’Institut d’étude politique et organisé par le Centre d’histoire de l’Europe, pour le premier, et les 22 et 23 (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia