Arkheia, revue d'histoire

Le PCF dans le Sud-Ouest : centre et périphérie

Par Max LAGARRIGUE
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Suppléments
Max Lagarrigue : historien, spécialiste du communisme rural, il a notamment publié : Renaud Jean. carnets d’un député paysan communiste (Atlantica, 2001).

(...) comparativité que nous nous sommes imposés : “ Notre Quercy ”, journal communiste lotois, et “ Le Travailleur du Centre-ouest ”, organe de la “ région ” communiste du Limousin qui comprend la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne. Si dans leurs contenus, les deux organes apparaissent aux lecteurs similaires, leur création et leur gestion sont opposées. Le Travailleur du Centre-ouest naît bien avant le programme du Rassemblement populaire. Son origine correspond à un resserrement de l’organe de la Corrèze, le Travailleur de Corrèze, et de ceux de la Creuse et de la Haute-Vienne. Les difficultés issues de la ligne “ classe contre classe ” obligent les “ régions ” à s’unir pour continuer à faire paraître un organe dans les trois “ régions ”. La fusion de la presse locale correspond également à un resserrement idéologique émanant de la Bolchevisation. La création de l’organe lotois, “ Notre Quercy ”, correspond aux résultats des élections législatives de 1936. Jean Cassagnade a mis en ballottage dans l’arrondissement figeacois le député sortant socialiste (USR), Anatole de Monzie. L’organe Limousin, empêtré dans les difficultés financières, est repris en main par le “ camarade Chausson ”. Rodé aux méthodes de gestion et de vente, étant lui-même un chef d’entreprise, Chausson fait progresser les ventes du journal. En seulement huit mois, il parvient à augmenter de 53.87% les abonnements. Les tirages, qui oscillaient entre 2.800 et 2.900 numéros en 1935, passent à 6.000. La pratique systématique de la vente à la criée semble gonfler les ventes. Ce succès se cantonne à la “ région ” de la Corrèze comme le démontre notre tableau :
% des ventes par abonnement et par région % par abonnement octobre 1935 % par abonnement, juin 1936 Progression au numéro
Corrèze 44.88% 58.08%+ 901
Haute-Vienne 40.64% 31.51%+ 160
Creuse 5.72% 4.84%+ 35
Paris et la Seine 8.74% 7.44%+ 53

Toutefois, la “ région ”Corrèze ne détient que l’administration du journal. Celui-ci est encore “ confectionné ” à Limoges. Dès lors, revendiquant les résultats obtenus, Chausson, soutenu par le secrétariat régional, réclame “ instamment que l’administration, la rédaction et l’impression du journal soient faites dans (la) région, c’est à dire Tulle ”. Waldeck Rochet est d’accord “ avec eux à ce sujet puisqu’aussi bien les chiffres sont là, et montre que les résultats obtenus sont en Corrèze ”. Le Travailleur du Centre-ouest, qui redevient le Travailleur de Corrèze, reflète la bonne santé de la “ région ”. Les résultats électoraux obtenus par la figure de proue du mouvement communiste en Corrèze, Marius Vazeilles, le confirment. Recueillant 35% des suffrages exprimés au premier tour, la circonscription d’Ussel, connue sous le nom de plateau des Millevaches, offre, pour la (...)



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
La légende du bromure durant la Drôle de guerre
Mobilisé sur le front, Albert Lefèvre participe à la rédaction des journaux régimentaires. Destinée à maintenir le moral des troupes, cette presse le fait l’écho de l’utilisation du bromure. Une substance qui permettrait de réduire la virilité des permissionnaires.
Les Caprices du Temps
Pierre Laborie, la France sous (...) Historien spécialiste de l’Occupation, Pierre Laborie a consacré ses travaux à l’imaginaire et aux phénomènes d’opinion dans la France de Vichy. Son dernier livre, Le Chagrin et le Venin (Éditions (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia