Arkheia, revue d'histoire

Sommaire

Arkheia n°5-6 / 2002 / Les camps d’internements français II / Libération-Epuration en Tarn-et-Garonne

Haut de page Retour à l'accueil Découvrez nos autres numéros
| 

Édito

 |  Par Max Lagarrigue

Actualité

| 

Les graffitis de Belleperche

 |  Par Hervé Couton

| 

1914, Bordeaux capitale

 |  Par Damien Cousin

| 

L’antisémitisme dans les trois grands quotidiens de la presse bordelaise sous l’Occupation

 |  Par Patrice Lussac
juin 1940 : la cuisante défaite militaire que venait de subir la France, la plonge dans l’Occupation. Les clauses de l’armistice prévoit le découpage du pays en deux zones. Bordeaux faisait partie de celle qui sera occupée. Cela signifie pour les 300 000 juifs français des conditions de vies extrêmement dures, qui allaient évoluer, au fur et à mesure que le conflit avançait, dans une lutte pour échapper aux rafles. Bordeaux fut qualifiée pendant cette période de : « Bordeaux la collabo ».

| 

Architecture et maladie mentale dans le quartier psy de Montauban

 |  Par Claude Collu

Les camps d’internement français

| 

La Prison militaire de Mauzac : camps d’internements sous Vichy

 |  Par Jacky Tronel

| 

Le camp de Septfonds : 60 ans d’histoire et de mémoire

 |  Par Sylvain Zorzin
Le camp de Septfonds n’est pas un lieu de mémoire. Il est un lieu des mémoires. Entre 1939 et 1945, Guerre civile espagnole, régime de Vichy, résistance, et cette vie quotidienne dans un village de 2000 âmes, se sont entrechoqués sur quelques kilomètres. Les différentes mémoires qui ont émergé, se juxtaposent plus qu’elles ne cohabitent autour des sites de commémoration.

| 

Epuration, attentats, affabulation : le Tarn-et-Garonne à la Libération

 |  Par Max Lagarrigue
Dans la dernière semaine d’août 1944, la fuite de l’occupant donne un véritable sentiment de libération aux tarn-et-garonnais. Emotion partagée par la majorité des habitants du Sud-Ouest. Des manifestations d’angoisse continuent toutefois à rythmer leur quotidien.

Témoignages

| 

1942-44 : Les évadés de France par l’Espagne

 |  Par Bernard Piquemal

Entretien Arkheia

| 

Entretien avec l’historien Maurice Agulhon

 |  Par Guillaume Bourgeois
La symbolique de la république, cette “ femme au bonnet phrygien ” dont Maurice Agulhon, professeur honoraire au Collège de France, est depuis une trentaine d’années le plus éminent spécialiste, possède sa histoire propre.

Les livres

| 

L’année 1947 et le Parti socialiste entre Résistance et République, S. Bernstein

 |  Par Sylvain Boulouque

Courrier des lecteurs

| 

L’Affaire du Fau

 |

 

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Pierre Lefranc avait ses attaches en Corrèze
Pierre Lefranc est mort. L’un des barons du gaullisme s’est éteint le 7 janvier 2012. L’occasion pour Arkheia d’exhumer de ses archives l’entretien qu’il nous avait accordé dans notre numéro 7-8-9 dédié au gaullisme et à l’antigaullisme dans le Sud-Ouest. (n°7-8-9). Notre correspondant en Corrèze Gilbert Beaubatie nous rappelle également que l’ancien résistant gaulliste avait ses attaches dans le Sud-Ouest, plus particiulièrement à Brive.
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
La Résistance française : une histoire Présenté comme un essai d’historiographie dans l’esprit de la collection « L’Histoire en débats », l’ouvrage de Laurent Douzou s’efforce d’analyser et de rendre intelligible une masse considérable de (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia